CISJORDANIE - Qalqilya et Tulkarem

PROJET TERMINÉ

Depuis 1999, les départements du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis se sont engagés dans un partenariat commun avec des villes du Nord de la Cisjordanie, Tulkarem, Jenine et Qalqilya. Confrontées aux tensions avec Israël et aux difficultés d'assurer les services aux populations, les villes de Qalqilya et de Tulkarem ont fait appel à l'appui des départements dans le domaine de l'assainissement. En 2010, le SIAAP s'est engagé aux côtés des départements et de ces villes pour mener des actions prioritaires d'accès à l'assainissement.

Naissance du projet

Origine du projet

Dans le cadre de la coopération décentralisée entre les Conseils généraux du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis et les villes palestiniennes de Tulkarem et Qalqilya, des projets prioritaires dans le domaine de l'assainissement ont été identifiés en 2008 et réalisés en 2010. Les collectivités franciliennes ont sollicité l'appui technique et financier du SIAAP pour mettre en œuvre ces actions.

Contexte

Au Nord de la ville de Tulkarem , une zone de la banlieue de Shwaikeh et une partie d'un quartier en expansion proche du Wadi n'étaient pas reliées au réseau des eaux usées. Il était donc nécessaire d'étendre le réseau d'égouts pour faciliter les conditions de vie des habitants et protéger les ressources d'eau.

A Qalqilya, les zones concernées par la coopération sont le sud (southern valley) et le centre-ville. Ces deux zones sont résidentielles et commerciales, mais se situent au-dessus de la nappe phréatique la plus abondante de toute la ville, à seulement 30 à 40 mètres sous la surface. Or, des parties défectueuses du réseau d'assainissement entraînaient des exfiltrations d'eaux usées dans le sol à l'origine de pollutions importantes. De même, la capacité de ces réseaux ne permettait pas d'acheminer de manière satisfaisante les volumes d'eaux usées présents et futurs, sachant que la croissance démographique annuelle est de 3%.

En Novembre 2010, deux conventions ont été signées engageant le SIAAP aux côtés de la ville de Qalqilya d'une part, et de Tulkarem d'autre part.

Partenaires et référents locaux

  • Le conseil général de la  Seine- Saint- Denis assure l'appui à la maîtrise d'ouvrage des deux villes et apporte un soutien technique pour le suivi du projet.
  • Le conseil général du Val-de-Marne assure l'appui à la maîtrise d'ouvrage des deux villes et apporte un soutien technique pour le suivi du projet.
  • La ville de Tulkarem est le maître d'ouvrage du projet.
  • La ville de Qalqilya est le maître d'ouvrage du projet.

Descriptif du projet

TULKAREM

Le projet avait pour objectif de :

  • Raccorder 2000 habitants au réseau d'égouts,
  • Fermer les fosses d'aisances de la zone,
  • Améliorer les conditions sanitaires,
  • Améliorer la qualité des ressources phréatiques,
  • Développer l'industrie dans la zone,
  • Réduire les coûts de collecte des eaux usées domestiques,
  • Améliorer la santé des femmes et des enfants.

QALQILYA

Le projet avait pour objectifs de :

  • Fournir aux usagers des zones concernées de Qalqilya un réseau d'eaux usées suffisant, efficace et modernisé ;
  • Stopper l'infiltration d'eaux usées qui contaminent le bassin aquifère ;
  • Gérer les flux d'eaux usées actuels et futurs de la ville ;
  • Créer des emplois pour les travailleurs hommes et femmes ;
  • Réhabiliter les zones concernées par le projet pour qu'elles puissent favoriser les initiatives individuelles et privées.
  • Amélioration des conditions sanitaires de 30 000 habitants.

Dépenses engagées par le SIAAP entre 2009 et 2011 : 100 000 euros

Avancement du projet

TULKAREM

Le projet s'est achevé en 2011. Le tronçon de réseau réalisé dans le cadre du projet est raccordé à la conduite principale existante, dans la rue principale. Il a été réalisé par un opérateur privé après un processus d'appel d'offres. La municipalité a fourni les études, les calculs et les plans nécessaires et a supervisé la mise en œuvre des travaux. Par ailleurs, elle était responsable de la gestion du raccordement des foyers ainsi que de la maintenance des branchements.

Elle met désormais le personnel de régie technique nécessaire à disposition de l'exploitation du réseau.

QALQILYA

Le réseau réalisé pour la collecte des eaux usées est construit en conduites PVC non plastifié. Les canalisations ont été posées pour une durée de vie prévue de 50 ans. Ce réseau est alimenté par des conduites d'eaux usées des zones Est et Sud de la ville. Les conduites traversent deux avenues principales de la ville (Southern valley street et Down town main street).

Ces actions on été menées par un maître d'œuvre sous la supervision complète du personnel de la ville, conformément au règlement de l'Autorité palestinienne de l'eau.

2012 : sélection des bureaux d'étude et conduite des premières phases de diagnostic

2013 : achèvement du projet.

Chiffres clés - CISJORDANIE

Superficie : 5 860 km²

Population : 2 558 555 hab. 

Revenu moyen par habitant : 970 €/an

Accès moyen à l'assainissement : 31 %

Nombre de bénéficiaires : 110 000

Localisation

Info plus

Suite au succès des projets prioritaires menés en 2010, et face au professionnalisme des équipes des villes de Tulkarem et de Qalqilya, le SIAAP s’est engagé en 2011 avec les départements dans un projet de définition de schémas directeurs de gestion des eaux usées et pluviales afin de permettre aux villes palestiniennes d’avoir une vision globale et une stratégie de planification de leurs besoins en matière d’assainissement.