VIETNAM - Hué

Classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1993, la cité impériale de Hué est menacée par la dégradation de son système d'assainissement. Pour maîtriser le développement économique et l'urbanisation croissante tout en préservant l'environnement, les autorités locales se sont engagées dans un partenariat actif avec le SIAAP.

Naissance du projet

Origine du projet

À la demande de l'Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), dont est membre Hué, le SIAAP s'est engagé depuis 2003 auprès de la municipalité vietnamienne dans un programme de coopération de lutte contre les inondations et d'amélioration du système d'assainissement.

Le SIAAP a ensuite poursuivi la coopération avec la ville de Hué.

Contexte

Ancienne capitale impériale du Vietnam, Hué (340 000 habitants) est un centre culturel, religieux et touristique de premier plan. L'importance de ses monuments et la qualité de sa composition urbaine lui valent d'être classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.
La Citadelle de Hué (65 000 habitants) possède un système d’assainissement naturel : 40 lacs reliés par des canaux recueillent les eaux usées des habitations, depuis des canalisations, ainsi que les eaux pluviales.
Les eaux décantent naturellement passant de lac en lac par les canaux pour atteindre le Canal Royal qui les rejette dans la rivière des Parfums, rivière entourant la Citadelle.

En raison d'un grand nombre de lacs envasés et de canaux bouchés, dont le canal Royal, les eaux ne circulent plus correctement et le système d'autoépuration ne fonctionne plus. Inondation, pollution, dégradation et insalubrité sont les principales conséquences de cette situation.

Entre 2003 et 2015, sept conventions ont été signées entre le Comité populaire de la ville de Hué et le SIAAP portant sur :

  • Le drainage du canal Royal
  • La réhabilitation et la construction du réseau d'évacuation des eaux usées des quartiers de Thuan Loc (l'un des plus défavorisés) et de Tay Loc dans le cadre d'un programme de coopération élargi
  • La restauration de deux lacs sur les 40 de la Citadelle.

Partenaires et référents locaux

  • Le comité populaire de la ville de Hué assure la maîtrise d'ouvrage des projets mis en œuvre dans la Citadelle
  • L'Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), soutenue par l'Agence de l'Eau Seine Normandie (AESN), a appuyé financièrement la mise en œuvre des projets d'assainissement des quartiers
  • L'Agence Française de développement contribue financièrement au projet de restauration du système hydraulique du canal royal sous la forme d'une subvention.

Descriptif du projet

Le projet de coopération entre la ville de Hué et le SIAAP repose sur la rénovation du système d'assainissement de la Citadelle avec cinq actions définies :

  • La restauration du canal Royal, pièce maîtresse de la circulation des eaux jusqu'à la rivière des Parfums
  • L'élaboration et la construction d'un site de traitement des boues issues des fosses de stockage d'eaux usées situées dans chaque habitation.
    Les boues et les ordures ménagères sont évacuées dans une décharge hors de la ville et sont traitées en commun via un système de lagunage. Ce regroupement de déchets est source de pollution et la lagune ne peut assurer sa fonction.
    Le principe est de créer un site de dépotage pour les boues et de réserver la lagune aux résidus liquides issus de la décomposition des déchets solides
  • La remise en état de la lagune de la décharge
  • La rénovation et l'extension du réseau de drainage des eaux de pluies dans la Citadelle
  • L'élaboration d'un schéma directeur dans le cadre d'une approche plus globale du système d'assainissement de la Citadelle.

 

Pour chacune de ces actions, des études de faisabilité, définies par le SIAAP et les services de la ville de Hué, sont réalisées par des bureaux d'études vietnamiens et français.

 

Dépenses engagées par le SIAAP entre 2007 et 2016 : 1 076 297 euros

Avancement du projet

Les travaux dans les quartiers Thuan Loc et de Tay Loc ont été effectués limitant ainsi les inondations dans cette partie de la Citadelle. Cela asure une meilleure évacuation des eaux usées des habitants du quartier et d'améliorer les conditions de vie de la population.

Ces travaux liés à la problématique des lacs ont également permis la rénovation de deux des 40 lacs, éléments essentiels de l'assainissement des eaux usées et pluviales de la Citadelle.

  • Le système de traitement des lixiviats de la décharge est opérationnel depuis le début 2015.
    La qualité de l’effluent à traiter présentait un défi technique sur lequel plusieurs bureaux d’étude ont travaillé.
    Le système retenu est composé d’une lagune et d’un traitement complémentaire par filtre planté de roseaux. Après sa mise en route, un accompagnement est désormais en cours pour assurer la bonne exploitation du système
  • La restauration du système hydraulique du canal Royal avance progressivement

 

Après un premier curage du Canal Royal qui s’est révélé inefficace, le SIAAP a décidé de commanditer une étude sur les causes d’envasement afin de proposer une solution pérenne d’amélioration des conditions de fonctionnement hydraulique du Canal Royal.

Un système de vannes gonflables a été retenu est son installation est prévue en 2016.
La procédure d’adjudication du marché à l’entreprise qui réalisera les travaux est actuellement en cours. L’Agence française de Développement soutient ce projet avec une subvention de 300 000 euros. .

 

 

Chiffres clés - VIETNAM

Superficie : 331 698 km2

Population : 89 571 130 hab. 

Revenu moyen par habitant : 1 910,53 $ (2013) 

Accès moyen à l’assainissement : 75 %

Localisation

Info plus

Depuis 2010, le SIAAP appuie la ville de Hué dans l’élaboration d’un projet de réhabilitation du système hydraulique du Canal Royal afin de garantir une bonne évacuation des eaux de la Citadelle vers la rivière des Parfums et de contribuer la protection du patrimoine de la Citadelle. Une action originale qui lie l’assainissement et la conservation du patrimoine.

DIAPORAMA