MAROC - ONEE

En 2002, le SIAAP répond à l’Office National de l’Eau Potable (ONEP), devenu en 2012 l’Office National de l’Eau et de l’Énergie (ONEE), pour former les techniciens de l’Office marocain engagés dans un vaste plan national d’amélioration d’accès à l’assainissement. Depuis, le SIAAP et l’ONEE mettent en place un programme de formation commun afin de partager leurs compétences respectives.

Naissance du projet

Origine du projet

Créé en 1972 pour assurer la distribution et la préservation de l'eau, l'Office National de l'Eau Potable (ONEP) devenu en 2012 l’Office National de l’Eau et de l’Énergie (ONEE), dont le siège est à Rabat, a vu en 2000 sa mission étendue à l'assainissement.
Le gouvernement marocain avait ainsi pour objectif de rattraper le retard du pays en matière de collecte et de traitement des eaux usées. L’ONEP a sollicité l’appui technique du SIAAP pour l’aider à former ses agents chargés de l’assainissement.

Contexte

Deux conventions ont été signées en juillet 2002 et avril 2009 afin de fixer les domaines et les modalités de la coopération entre le SIAAP et l’ONEP.
Le SIAAP s’est engagé à former, dans ses unités opérationnelles en France, des agents de l’Office marocain et à recevoir les responsables de la Direction de l'assainissement et de l'environnement pour des échanges d'expériences et de connaissances.
Un avenant en 2013 a modifié l’ONEP en ONEE et ajouté un volet énergie aux compétences de l’office.

Descriptif du projet

La coopération s’articule autour d’échanges d’expérience et de transferts de savoir-faire avec ces principaux axes :

  • Sécurité au niveau des travaux sur les chantiers
  • Organisation d’un colloque de partage d’expériences sur le traitement des rejets industriels
  • Développement de l’expertise ONEE, formation de personnes ressources en assainissement et contrôle qualité des eaux : station de pompage, épuration des eaux usées, collecte et dimensionnement des réseaux, eaux usées non domestiques, valorisation des boues, prélèvements et analyses physico-chimiques et bactériologiques des eaux usées, analyses pour laboratoire d’exploitation des STEP et laboratoire régional, suivi des performances épuratoires des STEP (notamment boues activées) et caractérisation des boues, caractérisation des gaz et problématique odeurs des STEP, méthodes d’analyses, calcul d’incertitudes et validation des résultats, tarification des analyses, analyses eaux et boues, certification ISO14001 au niveau de STEP urbaine.
  • Extension de la STEP pilote du Bouregreg par la réalisation d’un collecteur d’assainissement visitable de lits bactériens et de lits plantés
  • Mise en œuvre d’outils de communication comme la mise en ligne d’un site internet
  • Jumelage du centre de formation (CFTE) de l’ONEP et de La Cité de l’Eau et de l’Assainissement du SIAAP.

 

Dépenses engagées par le SIAAP entre 2006 et année 2016 : 93 000 euros.

Avancement du projet

Depuis la signature de la première convention, près de 80 techniciens et ingénieurs de l’ONEE ont été formés par le SIAAP.

Une plateforme d’échange fonctionne entre le laboratoire de la DDP (Direction du Développement et de la Prospective) du SIAAP et le laboratoire de l’ONEE. Des missions régulières de travail, d’échanges sont organisées chaque année. La dernière de mars 2016 a identifié de nouveaux axes de travail pour 2016 et 2017.

Le volet sécurité a été initié en 2014 phase 1 d’identification, la phase 2 devrait être lancée d’ici fin 2016 et portera sur l’identification de la direction pilote et des personnes ressources, les difficultés et besoins concernant les actions décidées par l’ONEE issues de la phase I. L’analyse de risque avant intervention, un volet formation avec la DIF et communication avec la DCC.

Reste à développer des aspects sur l’hydraulique urbaine, le traitement des pollutions des industriels, le traitement des déchets d’épuration et le jumelage avec La Cite de l'Eau et de l'Assainissement du SIAAP. Ces réalisations sont prévues fin 2016 et début 2017.

Dans le cadre du partenariat avec les cinq syndicats et la COP 22 au Maroc, il serait intéressant d’étendre ce partenariat avec le SYCTOM et le SEDIF. Une nouvelle convention pourrait être d’ici la fin 2016 avec ces nouveaux partenaires sur de nouveaux thèmes de travail comme la gestion patrimoniale, les énergies renouvelables, les techniques d’épuration durables pour les petites collectivités, etc.

Financement des formations

Le SIAAP met à disposition des ingénieurs et techniciens de l’ONEE séjournant en France un appartement et un véhicule. Il assure également le paiement d’une indemnité aux membres des délégations marocaines participant aux formations.

Le SIAAP prend en charge les frais de voyage et de séjour de ses agents au Maroc, tandis que l’ONEE assure leur transport local durant leur mission.

Chiffres clés - MAROC

Superficie : 446 550 km2

Population : 31 671 474 hab.

Revenu moyen par habitant :2 814

Accès moyen à l’assainissement : 69 %

Localisation

Info plus

Aujourd’hui, l’ONEE gère le service assainissement dans 49 petites et moyennes villes sur la base de :
33 stations d’épuration
4 693 km de réseau de collecte
125 374 m3/jour de capacité de traitement
70 centres d’intervention
3,2 millions d’habitants concernés