BURKINA FASO - ONEA

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) du Burkina Faso apporte un soutien technique aux acteurs locaux des partenariats de coopération menés par le SIAAP. De son côté, le Syndicat contribue à appuyer l’ONEA dans ses missions au Burkina Faso.

Naissance du projet

Origine du projet

L’ONEA a sollicité le soutien du SIAAP pour renforcer ses capacités en complémentarité des programmes d’accès à l’assainissement en milieu urbain financés par l’Agence Française de Développement au Burkina Faso. De son côté, le SIAAP s’appuie sur des acteurs africains comme l’ONEA afin de renforcer ses actions de coopération décentralisée et favoriser les échanges interafricains.

Contexte

L’Office National de l'Eau et de l'Assainissement est une société d’État en charge de la production et de la distribution d’eau potable, de l’assainissement des eaux usées et excrétas dans les villes du Burkina Faso. Le SIAAP a souhaité pouvoir s’appuyer sur son expertise dans le cadre de la mise en œuvre de certains projets de coopération décentralisée dont celui de la ville de Kara au Togo. Les deux parties ont concrétisé leurs engagements en décembre 2009 par la signature d’une convention cadre de coopération. Cette convention fixe les modalités d’intervention de l’ONEA en appui aux projets de coopération décentralisée du SIAAP, et en retour, le cadre général d’intervention du SIAAP en appui à l’ONEA.

En décembre 2009, une convention a été signée entre l’ONEA et le SIAAP pour une durée de trois ans.
En février 2015, une nouvelle convention d’une durée de 3 ans a été signée pour poursuivre les échanges engagés.

Partenaires et référents locaux

  • L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement du Burkina Faso (ONEA) appuie le SIAAP dans la formation des équipes techniques des autorités locales ouest africaines partenaires du SIAAP et forme les agents du SIAAP engagés dans des coopérations à la problématique de l’assainissement en Afrique de l’Ouest
  • L’Agence Française de Développement (AFD) appuie techniquement et financièrement les échanges techniques entre le SIAAP et l’ONEA

Descriptif du projet

Ce projet se décline autour de ces axes de collaboration :

  • Appui en matière d’exploitation du réseau actuel d’assainissement.
    Concernant l’entretien curatif des ouvrages, le SIAAP apportera son soutien à l’ONEA dans la définition de ses besoins en termes de personnel et de moyens pour renforcer l’efficacité et l’efficience des interventions d’urgence sur le réseau en cas de problème.
  • Appui dans l’établissement de cahiers des charges spécifiques aux travaux d’assainissement dans les dossiers d’appel d’offres. Il s’agit d’élaborer des modèles standards de cahiers des charges pouvant être facilement appliqués et présentant tous les critères à prendre en compte dans les dossiers d’appel d’offres relatifs aux études et travaux sur un réseau d’assainissement.
  • Appui au laboratoire : accompagnement dans le domaine de l’interprétation des résultats, appui dans la définition des protocoles à mettre en place, identification du matériel nécessaire et formation à l’analyse
  • Appui dans les relations avec les industriels.
    Le SIAAP mettra en partage sa démarche vis-à-vis des industriels situés dans son ressort afin de maîtriser la nature des effluents des industries de Ouagadougou dans le réseau d’assainissement de l’ONEA et d’obtenir une contribution financière des industriels burkinabés pour le traitement de ces rejets.
  • Gestion des boues de vidange : un volet de recherche sur les caractéristiques des boues à l’entrée, et les performances épuratoires pourra être mis en œuvre.
  • Formations d’agents du SIAAP par l’ONEA sur l’assainissement autonome.
    L’ONEA pourrait former les agents du SIAAP impliqués dans des coopérations décentralisées en Afrique de l’Ouest.
  • Mise en œuvre de projets d’accès à l’assainissement dans des villes moyennes du Burkina Faso.

 

Dépenses engagées par le SIAAP entre 2009 et 2016 : 9 250 euros.

Avancement du projet

En 2010, l’ONEA a signé une convention de partenariat avec la ville de Kara (Togo) pour appuyer les services techniques de la mairie dans la mise en œuvre d’un projet pilote d’assainissement collectif mené en partenariat avec le SIAAP.
Depuis juin 2010, l’ONEA a réalisé plusieurs missions d’expertise et de conseil à Kara et a reçu en stage des agents de Kara pour renforcer leurs compétences en matière d’assainissement collectif.

Mai 2011, a structure et les activités menées dans l’Agglomération parisienne ont été présentée au Directeur général de l’ONEA accueilli au SIAAP.

L’accord-cadre de coopération entre le SIAAP, l’ONEA et l’AFD, approuvé par le Conseil d’administration du SIAAP du 15 juin 2011, a été signé en septembre 2011.

Les premières missions d’expertises d’agents du SIAAP au Burkina Faso sur l’appui au Laboratoire central de l’ONEA à Ouagadougou ont été lancées en octobre 2011. Un programme de travail a été défini et le SIAAP a reçu, en juin 2012, deux collègues de l’ONEA pour une semaine d’échanges sur le fonctionnement des laboratoires du SIAAP.

En 2013, le SIAAP a accompagné une délégation de l'ONEA en voyage d'étude à Dakar auprès de l'Office national de l'assainissement du Sénégal (ONAS) pour l'exploitation des futurs sites de traitement des boues de vidange à Ouagadougou et Bolo Dioulasso.

Les échanges entre les agents du SIAAP et ceux de l’ONEA portent sur ces thématiques :

  • Echanges techniques entre les agents des laboratoires et appui pour la définition des besoins pour s’équiper d’un LIMS
  • Appui à l’élaboration du règlement d’assainissement de l’ONEA et de sa politique de raccordement au réseau avec la collaboration d’agents des départements en accueil en France et en mission au Burkina Faso
  • Réflexion engagée sur le dispositif de maintenance du réseau d’assainissement collectif de Ouagadougou
  • Mission conjointe au Sénégal sur l’exploitation des systèmes de traitement des boues de vidange
  • Appui pour l’élaboration du cahier des charges pour le zonage d’assainissement de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

 

Ce partenariat pourrait faire l’objet d’une labélisation par le GWOPA – UN Habitat en tant que "SWOP". Il a été présenté lors du 2e congrès GWOPA à Barcelone en septembre 2015 dans une session entièrement dédiée à l’assainissement.

Chiffres clés - BURKINA FASO

Superficie : 274 200 km2

Population : 16 241 811 hab.

Revenu moyen par habitant : 382

Accès moyen à l’assainissement : 11 %

Localisation

Infos plus

Cette coopération est basée sur la volonté du SIAAP de renforcer les échanges entre les structures ouest-africaines qui interviennent en matière d’assainissement. La particularité de cette coopération est que l’ONEA vient en appui direct au SIAAP dans ses coopérations décentralisées en mobilisant les experts burkinabés au service d’autorités locales d’autres pays ouest-africains.